© 2023 by Echange Nord Sud. Proudly created with Wix.com

La subvention du Conseil Régional d'Aquitaine a également permis à l'association Echange Nord-Sud Gironde de contribuer, à hauteur de 30%, en partenariat avec le P.A.P.I.L. (Programme d'Appui à la Petite Irrigation Locale) et l'A.S.P.D.R. l'association partenaire locale, à la création d'une vallée maraîchère à Sibéré Koyo.

 

L'objectif de ce volet du projet était de pallier le manque d'accès à l'eau, condition sine qua none au développement de nouvelles cultures vivrières garantes d'une meilleure alimentation et, par voie de conséquence, d'une meilleure santé.

Vallée maraîchère de Sibéré Koyo

Le soutien financier et technique du P.A.P.I.L. a donné plus d'ampleur au projet initial puisqu'en lieu et place du réservoir de 200 m3 prévu, un seuil déversant de 900.000 m3 a pu être créé. Ce barrage permet ainsi à plus de 700 exploitants maraîchers de faire bénéficier leurs cultures d'une irrigation régulière. Les économies réalisées sur le réservoir, nous a permis d'engager la création de puits auprès de 12 villages plus éloignés. Par ailleurs, ENS finance deux pompes, à hauteur de 50%.

Tous les éléments du projet sont en étroite relation : ainsi, la corvée des bois étant moins astreignante grâce aux fours solaires et aux poêles économes, les femmes ont donc plus de disponibilité pour se consacrer au maraîchage, dont la production sert à l'alimentation quotidienne et aux échanges commerciaux. Très impliquées dans ces travaux, les femmes, qui y sont majoritaires, se sont organisées en répartissant les corvées : par exemple, certaines restent aux champs pendant que d'autres vendent les récoltes.

La consommation de ces récoltes et des confitures de lait et de fruits commencent à prévenir les carences, sources de nombreuses maladies.

 

L'utilisation et l'entretien collectif de ces installations induit une mutualisation des moyens, prémice de coopératives agricoles.

 

Le financement des clôtures par l'association évite la divagation des troupeaux et donc la dégradation des cultures par les chèvres et les bovins. Restent, toutefois, d'autres actions à mener pour finaliser de façon optimale

 ce projet de vallée maraîchère :

 

  • Formation en nouvelles techniques maraîchères et méthodes de conservation des légumes

  • Implantation de coopératives artisanales de conservation

L'achat du camion frigorifique a démultiplié leur zone géographique de commerce ; afin de rentabiliser l'utilisation du camion frigorifique de façon optimale, une diversification de clientèle s'est déjà imposée.

 

Les régimes alimentaires se diversifient et les revenus augmentent. Les fiches de suivi de cette entreprise pilote permettent de constater qu'environ 25% des récoltes ont été consommées et 75% vendues.

 

L'utilisation de semences adaptées, à la fois à une culture répartie sur l'année et à la prise en compte des goûts alimentaires explique également : le succès de ce projet d'aménagement et de mise en valeur du périmètre maraîcher de Sibéré Koyo mais aussi la diminution de la dépendance au riz importé.

  soutenez-nous

  newsletter